Cuisine

Comment reconnaitre un café bio ?

Comment reconnaitre un café bio

De nos jours, on parle de plus en plus du café biologique, mais savez-vous vraiment de quoi s’agit-il et ce qui le différencie du café classique ? Quels sont les facteurs à prendre en compte pendant la culture, en passant par l’exportation pour finir à la torréfaction ?

Comment faire pour distinguer le café bio, notamment au moment de l’achat. Nous vous disons l’essentiel sur ce type de café dans ce mini-guide afin que nous n’ayez plus aucun mal à le reconnaitre.

A voir aussi : Pourquoi privilégier la truffe d’été ?

Café bio : présentation

Un café est certifié biologique lorsque la cultivation a été effectuée sans utilisation de produits chimiques de synthèse (pesticides ou engrais), sur un sol vierge et dépourvu de toutes traces de ce genre de produit, et ce, depuis une durée de 5 ans. pour acheter un excellent café bio, nous vous conseillons de commander sur le site d’un fabricant spécialisé.

Le processus de passage en bio s’étend sur une durée assez longue, sans compter qu’il est onéreux pour les producteurs. Il faut dire que c’est un grand engagement de leur part puisqu’ils doivent en même temps trouver le moyen de compenser les rendements dus aux pesticides et faire preuve d’une grande patience pour que les sols se régénèrent.

A lire aussi : Un délicieux pâté pour votre apéro ou votre repas

Son parcours est suivi de la culture puis de la consommation. Effectivement, pour préserver la pureté de ce sol, celui-ci ne doit pas être en contact ou accueillir d’autres cafés non-biologiques. Il se doit donc d’être entièrement traçable et contrôlé à chaque étape.

La culture du café bio

Afin d’obtenir la qualification bio, les producteurs doivent suivre des règles très strictes, naturelles et qualificatives ayant un impact positif sur l’environnement et encourageant la biodiversité.

reconnaitre un café bio

Ainsi, en plus de l’interdiction d’usage d’engrais ou de pesticides chimiques qui sont remplacés par des produits naturels, le compost doit être 100% bio. Les parcelles sont petites et doivent être laissées au repos de manière cyclique. Aussi, les récoltes se font à la main, cela permet de garder le grain intact et enfin, le stockage est préservé dans des sacs en toile de jute.

L’exportation du café bio

Le Brésil est connu comme étant le plus grand exportateur de café vers l’Union européenne. La France, quant à elle occupe la 5e place en termes d’importation. Même si le café bio ne représente que 5,2% sur la consommation totale du café, il est en constante progression au fil des années.

Des règles rigoureuses s’appliquent concernant le transport du café bio. Il ne doit être mis en contact et stocké qu’auprès d’autres produits biologiques. Il est interdit de le mélanger avec des grains traités.

La torréfaction

Toujours au sein de l’Union européenne, c’est l’Allemagne qui se place en tête de liste avec 551 000 tonnes de café torréfié produit, suivie de près par l’Italie avec 441.000 tonnes puis de la France avec 139.000 tonnes.

Les torréfacteurs doivent s’assurer que les machines et outils utilisés pour la torréfaction soient uniquement consacrés au café biologique. En plus de cela, chaque ustensile utilisé lors de la torréfaction ou de la phase de l’emballage se doit d’être nettoyé en suivant un protocole bien précis afin de préserver la qualité et la pureté du produit.