Cuisine

Invitez le dépaysement dans votre assiette !

La période de confinement a obligé les moins cuisiniers d’entre nous à passer derrière les fourneaux au moins deux fois par jour. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était temps que ça s’arrête ! Car au  bout d’un moment, forcément, ce sont toujours les mêmes légumes et les mêmes viandes qui se retrouvent dans l’assiette. Pour chasser cette monotonie culinaire et remettre de la joie dans vos papilles, nous avons sélectionné pour vous deux bonnes idées pour vous dépayser simplement en passant à table !

1. Découvrir la cuisine antillaise

Parce qu’il y en a assez de passer deux heures derrière les casseroles, se rendre dans un restaurant semble la meilleure solution pour ne pas se nourrir exclusivement de pâtes et de jambon froid ! C’est donc le moment idéal de découvrir la cuisine antillaise, généreuse et authentique, dans un bon petit restaurant créole à Paris, par exemple. Et si vous n’avez pas pu partir en vacances cet été, vous aimerez l’ambiance des îles que proposent certains établissements dans la région parisienne et au cœur de la capitale. Avec des serres tropicales comme décor et de la délicieuse coco dans votre assiette, difficile de passer à côté du dépaysement tant recherché !

A lire en complément : Maigrir aisément : pourquoi opter pour les compléments alimentaires ?

2. Ajouter des épices à sa cuisine

Cela peut paraître banal, et pourtant ! Les épices sont connues non seulement parce qu’elles rehaussent le goût des plats, mais aussi parce qu’elles sont bonnes pour la santé. En effet, contrairement au sel, elles ne participent pas à boucher nos artères

L’épice se veut antispasmodique et améliore nos défenses immunitaires. Prenons l’exemple de la cannelle. Elle améliore la digestion et réduit donc les maux de ventre. Un peu moins vérifié par les études : elle permettrait aussi d’avoir une meilleure mémoire. C’est une expérience sur les souris qui aurait fait la lumière sur ce bienfait étonnant.

A découvrir également : Savon de Marseille pour vaisselle : choix et conseils d'utilisation

Finalement, s’offrir un coin de dépaysement sans partir à l’autre bout du monde, ce n’est pas si difficile ! Alors quel est votre plat antillais préféré ? 

3 Explorer les saveurs asiatiques

Vous êtes à la recherche de nouvelles saveurs pour votre cuisine ? Pourquoi ne pas vous tourner vers l’Asie ? La cuisine asiatique est très riche et diversifiée, offrant une variété de plats qui sauront satisfaire tous les palais. Elle regorge d’ingrédients aux propriétés bénéfiques pour la santé.

En Chine, par exemple, on utilise beaucoup le gingembre. Cette épice a des vertus anti-inflammatoires et antioxydantes bien connues. Elle peut aider à soulager les douleurs articulaires et musculaires ainsi que les maux de tête.

Au Japon, le wasabi est un ingrédient emblématique de la cuisine locale. Connu pour son goût fort et piquant, il possède aussi des propriétés antimicrobiennes qui peuvent aider à prévenir certaines maladies bactériennes.

Dans la cuisine thaïlandaise, on trouve souvent du curcuma. Cette épice jaune vive est utilisée depuis longtemps en médecine ayurvédique pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires reconnues.

Mais n’oublions pas non plus toutes les herbes aromatiques comme le basilic thaï ou la coriandre chinoise qui sont riches en vitamines et minéraux essentiels au bon fonctionnement de notre organisme !

Bref, si vous souhaitez explorer des saveurs exotiques tout en faisant du bien à votre corps (et à vos papilles), n’hésitez pas à ajouter quelques touches asiatiques dans vos recettes habituelles !

4 Oser les mélanges sucré-salé pour un voyage gustatif inoubliable

La cuisine asiatique est aussi connue pour son mariage subtil entre sucré et salé. Cette combinaison peut sembler étrange au premier abord, mais elle permet d’obtenir des plats aux saveurs surprenantes et inoubliables.

En Chine, on trouve souvent du canard laqué accompagné de sauce hoisin sucrée. En Thaïlande, le curry vert associe viande ou poisson avec du lait de coco et des herbes aromatiques tout en intégrant une note sucrée grâce à l’utilisation de fruits tels que l’ananas ou la mangue.

Cette technique culinaire se retrouve aussi dans les desserts asiatiques. Les célèbres mochis japonais par exemple sont faits à partir d’une pâte de riz gluant fourrée avec une garniture sucrée comme la purée de haricots rouges azuki ou les fruits frais tels que le litchi.

Oser les mélanges sucré-salé est donc un excellent moyen d’ajouter un peu plus d’exotisme à vos plats traditionnels ! N’hésitez pas à expérimenter vos propres associations et découvrez toutes les notes gustatives qu’il est possible de créer !