Actu

La bataille entre les artisans boulangers et les industriels

Perçue en tant que symbole français, la baguette de pain est un mets vendu chaque année grâce au savoir faire des artisans. Certains industriels se sont donnés à la tâche et ont envahi le monde des boulangers depuis quelques années. Afin de ne pas se laisser faire, les boulangers ont des idées de faire perdurer leur métier en créant un label. Découvrez ici les bases de la bataille entre les artisans boulangers et les industriels.

Duel pain industriel et pain artisanal

Chaque année dans l’Hexagone, plusieurs millions de pains sont vendus. Actuellement, la boulangerie traverse une grande crise qui amoindrit le nombre de boulangeries. Ce recul est dû à la désertification. Des campagnes, la baisse de consommation et la concurrence accrue des industriels. La grande distribution induite par les superettes et industriel a avalé 45% du marché des boulangers.

Lire également : Quel robot cuiseur multifonction choisir ?

C’est dans ce contexte qu’a voulu marquer un coup la CNBPF (Confédération Nationale de la boulangerie-pâtisserie française). Les boulangers, aujourd’hui, sont noyés dans la masse et ont décidé de créer leur label pour être reconnus au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’agit du label « Boulanger de France » doté d’une charte spécifique à leur métier. C’est le président de la confédération Dominique Anracq qui explique la polémique.

La grande majorité des pâtisseries vendues en boulangerie seraient industrielles

Afin d’obtenir ce label, tout artisanat boulanger devra pétrir, façonner et cuire son pain directement sur son lieu de vente. Ils auront à s’engager dans une marche sociétaire et environnementale dès suite du label.  Pour le président, un artisan boulanger est un naturaliste qui utilise les farines de sa région tout en privilégiant les produits de saison. Ainsi, la fédération quant à elle met tout en œuvre pour défendre la diversité de production du pain, y compris ceux industriels. Leur argument est que les industriels arrivent à capter au mieux les évolutions du marché.

Lire également : Cuisine beige et bois : comment les associer avec style ?

Toutefois, il faut se fier à l’apport nutritif des produits. En effet, ils sont pointés du doigt, notamment dans le cas des viennoiseries et pâtisseries, car aujourd’hui la plupart d’entre eux sont industriels. Environ 80% le seraient parce qu’ils sont envoyés maintenant sous forme de pâtons congelés à cuire uniquement par les boulangers. C’est justement ce qui pousse le label à imposer une fabrication depuis la base à ses artisans. Ceci représente pour eux un gage de qualité des consommateurs.

Le symbole culturel que représente la fabrication de la baguette

Si la bataille chez les artisans boulangers est si rude, c’est parce que le président a tenu à ce que la baguette soit reconnue comme un patrimoine immatériel de l’UNESCO. En effet, suivant un documentaire descriptif de la fabrication du pain chez les industriels, on remarque beaucoup d’incohérences. C’est l’ensemble de ces anomalies qui poussent les artisans boulangers à craindre les industriels. Ainsi, les structures compétentes ont décidé de mener la lutte et le président de la république à décider de leur emboîter le pas. On conclut ainsi que l’industrialisation de la baguette dénature le produit. Il apparaît donc plus qu’évident que le savoir-faire artisanal des boulangers devrait être mis en valeur. Par ricochet, il sera mis en avant la culture de la baguette de pain.

Cette bataille est l’occasion rêvée de donner un grand coup de puce à l’artisanat.